Comme promis, voici l'aspect général du massif de plein soleil à l'avant de la maison. Un air campagnard, certains diront fouillis ! Je me suis amusée avec les vivaces et annuelles cette année, en attendant que les arbustes, encore tout petits et peu nombreux, ne prennent un peu d'ampleur.

Ce que découvrent les passants derrière la clôture de fer forgé, je vous rappelle que nous sommes en pleine ville ! Certains s'arrêtent pour regarder:

P1020380

Une vue d'ensemble sous le soleil de fin d'après-midi:

P1020378

Les Verveines de Buenos Aires et les Cosmos apportent de la verticalité, les Zinnias et Balsamines plus rigides maintiennent le tout:

P1020387

J'ai semé deux variété de Cosmos, les classiques 'Sensation' roses ou blanc et ceux-ci dont je ne me souviens plus le nom qui ne deviennent pas aussi haut (environ 1 m contre 1,20 m pour les 'Sensation') et les fleurs sont un peu plus petites:

P1020385

Une belle de Nuit, issue d'un semis elle aussi (graines données par une voisine) qui s'est bien développé et participe aussi au maintien de l'ensemble car la touffe est assez rigide. Les fleurs en trompette sont encore fermée en cette fin d'après-midi et vont s'ouvrir dès que le soir tombe:

P1020397

Les fleurs blanc pur d'une Malope surgissant du buisson de Belle de Nuit:

P1020398

Je pense que tout cela va s'assagir un peu au fil des ans, mais je préfère occuper le terrain en attendant que d'avoir un désert d'écorces de pin avec trois malheureux arbustes.

D'autres floraisons prendrons le relai avec des Asters et Chrysanthèmes et des Dahlias à grandes fleurs assez tardifs.

A suivre...