Voici une expérience potagère que nous avons menée en 2010 et que je partage aujourd'hui avec vous. Des graines d'une courge sicilienne rapportées par mon Papa, ont été semée, puis les petits plants repiqués au pied du cerisier, faute de structure pour les faire grimper (on nous avait dit que ça poussait beaucoup !)

L'un des plants de plus près, à première vue ça ressemble à un pied de courgette:

P1050366

Les deux plants installés au pied du cerisier avec un système de cordes tendues par l'Homme du jardin histoire de les aider à grimper: 

P1050367

Quelques jours plus tard, ça commence à pousser:

P1050438

de puissantes vrilles s'ariment aux cordes:

P1050439

 

P1050447

Quelques semaines plus tard, elles atteignent la ramure:

P1050448

ensuite elles vont se débrouiller toutes seules, puis viennent les fruits, longs et fins (près d'un mètre de long):

P1050607

l'heure de la récolte arrive, il faut trouver une solution, l'Homme du jardin bricole un cueille-fruit avec un échenilloir téléscopique et une housse de siège de camping cylindrique:

P1050606

un peu de patience et d'adresse:

P1050608

Et voilà le spécimen, dans les bras de Valentine (7 ans à l'époque), pour vous donner une idée de sa taille:

P1050611

Après quelques recherches, j'ai trouvé des informations à propos de cette courge. Elle est de la famille des calebasses. Les siciliens la nomment 'zucca da pergola', car ils la font souvent pousser sur des pergola dont les fruits pendent joliment. Son nom botanique est Lagenaria longissima. Il existe une variante dont les fruits prennent une forme enroulée appelée 'zucca serpente'. Je n'ai pas pensé à faire une photo des fleurs qui sont blanches et très différentes des fleurs de courgettes ou potirons.

En Sicile elle est la base d'une soupe du type minestrone, ses jeunes pousses appelées 'tenerumi' sont très recherchées et vendues fraîches sur les marchés pour agrémenter soupes et pâtes, voir cet article en anglais.

Pour ma part, j'ai fait des grattins et veloutés classiques comme avec les courgettes. La saveur est douce et agréable, même si un peu fade, à relever donc d'un peu d'ail et piment d'espelette.

D'après mes recherches, le même légume est cultivé au Maroc et connu sous le nom de 'slaoui' où il remplace souvent la courgette dans les tajines et couscous.

Si vous êtes intéressés, je vous donne rendez-vous côté scrapbooking pour voir une page sur le sujet.

A bientôt

Céline