Je reprends le clavier sur ce blog délaissé depuis longtemps pour vous parler d'une mystérieuse chenille qui s'est attaqué à mon buis en pot depuis l'année dernière. Je viens de l'identifier et il s'agit de la Pyrale du buis, de son petit nom Diaphania perspectalis qui est en fait une nouvelle espèce d'insecte envahissante venant d'Asie et qui s'attaque exclusivement au buis. Elle a été repérée pour la première fois en Allemagne en 2007, en France, elle ne touche pour l'instant que l'Alsace, mais est à surveiller de près.

Source: http://sites.estvideo.net/sae/pyrale_du_buis.html

L'article sur Wikipedia est bien fait également: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pyrale_du_buis

J'ai évidemment signalé ma découverte à la Société Alsacienne d'Entomologie.

01052012_002

Si vous possédez des buis qui dépérissent (feuillages qui se décolorent et présences de soies), inspéctez les de près, car elles se cachent dans le feuillage et sont difficiles à repérer. L'Homme du jardin en a retiré une bonne vingtaine à l'aide d'une petite pince. Ne voulant pas propager l'insecte (il peut y avoir jusqu'à 4 générations par an, c'est dire si la lutte chimique ou par ramassage semble vaine), nous avons sacrifié la plante contaminée selon les recommandations de la Société Alsacienne d'Entomologie. Surtout ne pas mettre au compost ni dans les bennes à déchets verts, les chenilles y termineront leur développement et les papillons iront conquérir d'autres plants. 

Voilà, je vous laisse méditer sur cette triste nouvelle.

Je ne sais si ce blog trouverait toujours audience parmis les passionnés de jardins et me demande si ça vaut la peine de préparer d'autres articles. J'avais un peu l'impression d'avoir fait le tour, ayant un petit jardin. Mais peut-être êtes vous intéressés tout de même d'avoir des nouvelles du potager de poche et de mon hosta en pot ?

Céline

EDIT du 29 mai 2012, voici les recommandations de la Société Alsacienne d'Entomologie pour la lutte contre cette chenille:

LUTTE :

Dans le cas d'un petit nombre de buis de petite taille, il est
possible d'enlever les chenilles manuellement et de les tuer. La
chenille n'est pas urticante.

Nous avons reçu de nombreux témoignages de personnes ayant utilisé des
insecticides "bio" par exemple à base de Bacillus thuringiensis (BT)
contre la Pyrale du buis. L'efficacité et variable et aléatoire. C'est
pourquoi, il faut vous faire conseiller en jardinerie pour un produit
réellement efficace sur les chenilles, comme par exemple certaines
pyréthrinoïdes.

Il faut pulvériser l'intérieur du buis en écartant les rameaux, car
les chenilles vivent cachées.

Après un traitement, il est bon de s'assurer que celui-ci à bien
fonctionné quelques jours après la pulvérisation. Après une pluie,
l'insecticide risque fort bien d'être lessivé et donc le traitement
inefficace.

Par la suite, les prochains mois de l'année, continuer à suivre
régulièrement vos buis et en cas d'une nouvelle infestation,
renouveler le traitement. Plusieurs cycles de reproduction ont lieu
par an.

Pour lutter contre ces chenilles, il n'est probablement pas nécessaire
d'arracher vos buis lorsqu'ils sont fortement défoliés. Quelques
traitements insecticides périodiques devraient parvenir à les protéger
et leur permettre de renouveler leur feuillage. Par contre, en
l'absence de traitement, les chenilles consommeront les nouvelles
feuilles et ces arbustes mourront.

Toutefois, si vous décidez de les arracher. L'idéal serait de les
brûler (pas en ville !) ou de les traiter avant à l'insecticide. Il
est aussi possible de noyer les chenilles en trempant l'ensemble de
l'arbuste dans une bassine remplie d'eau et obligatoirement d'un peu
de liquide vaisselle. Autrement, il y risque de contribuer à la
propagation de ce ravageur (des chenilles pouvant achever leur
développement dans les bennes des déchèteries) !