Quelques photos de jolis feuillages au jardin en ce moment:

une capucine panachée qui était encore bien belle, arrachée depuis peu, non sans avoir récolté quelques graines:

P1020759redim

Cet Euphorbia amygdaloides 'purpurea' a un feuillage persistant mais qui change de teinte au fil des saisons, pourpre au printemps avec des inflorescences vert absinthe, il devient vert sombre en été en conservant ses tiges rouges, puis vire au bronze en automne. Une plante tout terrain, très résistante à la sécheresses comme à l'excès d'humidité et pouvant même pousser au pied des arbres, là où la concurrence des racines empêche bien d'autres plantes de pousser.

P1020836

P1020837

Mon buis, bien taillé, dans son pot de terre vernissée, accompagné d'une azalée (vous savez celles vendues en pot chez les fleuristes et destinées à fleurir nos intérieurs, puis à passer à la poubelle) qui fleurit un peu quand ça lui chante au cours de l'hiver et du printemps. Ces deux pots passent l'été au frais sous les arbres au jardin, puis rejoignent l'avant de la maison pour décorer mon pas de porte et être un peu abrités des grands froids. N'oubliez pas qu'on est en Alsace et que les hivers peuvent être rigoureux.

P1020927

Une des somptueuses fleurs de l'azalée:

P1020926

Tant que j'y suis, j'en profite pour vous montrer mon aster, dont je ne connais pas le nom, du genre vigoureux et très traçant, mais il est facile à juguler en bêchant autour au printemps et en retirant ce qui est en trop. Environ 80 cm à 1 m de haut (selon qu'on le pince au printemps ou pas), il a le gros avantage de se tenir tout seul, sans nécessiter de tuteurs. Un véritable paradis pour les abeilles en cette saison où les fleurs se font rares, elles semblent en être folles:

P1020928modif

P1020929

un autre aster, une myriade de petites fleurs mauves avec un port un peu plus brouillon qui ne ressemble à rien s'il n'est pas tuteuré, cette photo date d'octobre, j'ai arraché les Cosmos et Zinnias depuis et j'ai ratiboisé le Rudbeckia laciniata (les pompons jaunes que vous voyez derrière):

P1020934

Je termine mon petit tour par notre potiron sur pilotis, dont vous pouvez suivre l'évolution , puis , et .

Il a viré au rouge vif (normal, il s'agit d'un Rouge d'Etampe) et nous l'avons récolté depuis 3 semaines. Il affichait 10 kg à la pesée et a été débité en tranches pour terminer sa vie en soupes. J'ai également 5 kg de chaire coupée en gros cubes placés en sachets au congélateur pour les futures soupes et purées de l'hiver.

Deux autres spécimens un peu plus petits trônent sur mon perron en attendant de passer à la casserole.

P1020931

A suivre...